07/04/2006

 Rivière d'amour

 
 
Il y a des nuits où tout est de passage,
Quand je pense à cette personne si lointaine.
Il sait que je ne suis pas un mirage,
Mais le temps passe, cela m'agace, ô rage !

Il y a des matins où j'aimerais bien être présente
Pour voir son réveil, avec les premiers rayons
Du Soleil. Si le temps est court trop souvent,
Là, il prend trop son temps, bien trop long...

Des soirées où sa peau embraserait la mienne,
À manger face à face, de nos regards mutuels,
Nos cheveux faussement égarés qui jouent à s'esquisser

Des après-midis où les eaux d'un torrent jailliraient,
Et nos corps reposeraient, nonchalants et sensuels,
Avec l'acuité d'un aigle, sans qu'on nous retienne.

 
Sensualina
 
 

09:12 Écrit par Parce que l'amour est une lumi | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Douceur Je suis contente de venir te rendre visite , douceur , tendresse...on s'y reposerais sur ton blog
L'Amour ne peut être sans l'ouverture du coeur et de l'âme , tel est ce beau dicton
Bienvenue à toi
Chloé

Écrit par : Chloé | 07/04/2006

Superbe ! Un brin mélancolique mais si beau !
Un sonnet qui sonne d'amour, de sensualité et de tendresse, bravo !
Bisous
Jef

Écrit par : quarkenciel | 09/04/2006

Les commentaires sont fermés.